Petit-déjeuner AJSPI/CNRS – L’eldorado des nanoparticules d’or

Nanoparticules d’or en suspension dans de l’eau. Leur forme évolue d’une sphère parfaite (à gauche) à des bâtonnets de plus en plus allongés (vers la droite). Les diamètres sont tous autour de 15 nm. Copyright Olivier Pluchery (INSP, Paris)

Inertes chimiquement et inoxydables, les particules d'or ont des propriétés qui les rende particulièrement intéressantes  et faciles à manipuler  pour les chercheurs. A l'échelle nanométrique, c'est-à-dire du milliardième de mètre, elles prennent des couleurs variables, en fonction de leur forme, de leur taille, et de leur environnement, car elles réagissent particulièrement à la lumière. Les premières start-up qui les utilisent voient le jour, les premiers essais cliniques ont lieu aux Etats-Unis dans la perspective de certains traitements médicaux, même si la recherche sur ce sujet s'effectue encore largement au niveau fondamental.

Olivier Pluchery, professeur de physique à l'UPMC (Université Pierre et Marie Curie) est directeur du GDR CNRS Or-Nano  (www.or-nano.com ). Il coordonne un réseau de 500 chercheurs dans lequel dialoguent des spécialistes de l'optique, de l'électronique, des biologistes, des médecins, des chimistes dont l'intérêt converge vers l'or nanométrique. L’or nanométrique ce sont des films ultra-minces d’or mais surtout des  nanoparticules d'or qui sont synthétisées, et presque sculptées, par les chimistes sous forme de nanosphères, nanobatonnets, nano-triangles, nano-bipyramides etc. Il pourra nous expliquer les perspectives offertes par de tels nano-objets dans ces différents domaines.

Magali Gary-Bobo (CNRS) est chercheuse à l’Institut des biomolécules Max Mousseron (CNRS/ENSC Montpellier/Université de Montpellier). Elle s’intéresse aux applications biomédicales de ces nanoparticules d’or.  Injectées chez des patients touchés par un cancer, puis éclairées au laser, de minuscules particules d'or permettent d'éliminer certaines cellules cancéreuses.

NB : La conférence internationale Gold 2018 (www.gold2018.org) qui est organisée tous les trois ans aura lieu cette année à Paris du 15 au 18 juillet, sur le campus Jussieu de l’Université Pierre et Marie Curie.

Merci de vous inscrire !

En photo : nanoparticules d’or en suspension dans de l’eau. Leur forme évolue d’une sphère parfaite (à gauche) à des bâtonnets de plus en plus allongés (vers la droite). Les diamètres sont tous autour de 15 nm. Copyright Olivier Pluchery (INSP, Paris)

Petit-déjeuner AJSPI/CNRS – L’eldorado des nanoparticules d’or
Jeudi 18 Janvier 2018 9:00
Brasserie Le chien qui fume
33 rue du Pont neuf Métro Les Halles
75001 Paris