CEA

Clefs CEA : La science au service de notre Histoire

Le patrimoine n’est pas seulement une affaire de culture ni le « pré carré » des historiens, des archéologues ou des restaurateurs. Physiciens et chimistes contribuent aussi à sa préservation et sa mise en valeur. C’est notamment le cas au CEA où, depuis de nombreuses années, plusieurs équipes développent et mettent en œuvre un ensemble de techniques et de technologies innovantes, au service de l’art, de l’histoire et de l’archéologie.

VOYAGE DE PRESSE « SCIENCE ET PATRIMOINE » LE 11 JUILLET 2019 A PARIS-SACLAY

En amont de la 36e édition des Journées du patrimoine, le CEA et le CNRS vous proposent de visiter le Laboratoire de mesure du carbone 14, financé par  le CNRS, le CEA, l’IRSN, le Ministère de la Culture et l’IRD, et qui dépend du LSCE (CEA/CNRS/UVSQ). Cette visite sera également l’occasion de découvrir deux autres projets de recherche, menés par l’équipe Laboratoire archéomatériaux et prévision de l'altération (Lapa) du Nimbe (CEA/CNRS) et Arc Nucleart, dont les méthodes physico-chimiques permettent de faire progresser la connaissance sur les arts et le patrimoine.

Un astéroide du système solaire baptisé Lehoucq

Roland Lehoucq, astrophysicien du CEA bien connu du grand public pour ses ouvrages et ses conférences sur la science et la science-fiction de Tintin à Star Wars, a désormais un astéroïde à son nom dans le système solaire.

Quoi de neuf sur le cerveau ?

Quoi de neuf sur le cerveau ? Le centre de recherche pour l'innovation en imagerie cérébrale NeuroSpin vous propose une série de conférences dans le cadre de la semaine du cerveau, en mars prochain. Au programme cette année : "Comment sonder l'organisation cellulaire du tissu cérébral ?", "Comprendre la construction du cerveau chez l'enfant grâce à l'IRM", "Une petite histoire naturelle des émotions", "Décrypter les formes du cortex" et "Apprendre : comment la plasticité cérébrale de l'enfant diffère de celle de l'adulte". En bonus, l’exposition Cervo-Mix pour réveiller vos neurones.

Les technologiques de la génomique au chevet des maladies génétiques

La démocratisation du séquençage du génome humain ouvre la voie à la médecine personnalisée, avec des diagnostiques et des traitements médicaux adaptés au profil génétique de chacun. Les premiers bénéficiaires de cette nouvelle médecine seront les patients atteints de certains cancers et de maladies rares. Le Centre national de recherche en génomique humaine est l’un des acteurs-clés du dispositif du CEA pour collaborer au plan national et innover dans la lutte contre ces maladies.

Interventions :

Pages