CEA

Les technologiques de la génomique au chevet des maladies génétiques

La démocratisation du séquençage du génome humain ouvre la voie à la médecine personnalisée, avec des diagnostiques et des traitements médicaux adaptés au profil génétique de chacun. Les premiers bénéficiaires de cette nouvelle médecine seront les patients atteints de certains cancers et de maladies rares. Le Centre national de recherche en génomique humaine est l’un des acteurs-clés du dispositif du CEA pour collaborer au plan national et innover dans la lutte contre ces maladies.

Interventions :

Maisons à énergie positive : premiers résultats de COMEPOS

LCA-FFB et le CEA vous invitent à une conférence de presse consacrée au projet COMEPOS : Conception et construction Optimisée de Maisons à Énergie POSitive. Depuis six ans, ce programme teste l’impact énergétique et l’empreinte carbone de différents types de maisons à énergie positive, occupées par leurs propriétaires : modes de construction, zones climatiques, modes de vie des habitants et innovations industrielles sont analysés et font l’objet d’un suivi régulier.

Identification de mécanismes moléculaires empêchant la réplication du virus de la rougeole

Une équipe de l'Institut de Biologie Structurale (CEA/CNRS/UGA), en collaboration avec l'INSERM, vient de découvrir une nouvelle interaction entre deux protéines du virus de la rougeole. Dans une région protéique très flexible et dynamique d’une longueur de plus de 300 acides aminés, cette interaction ultra-faible, n’utilisant que quatre acides aminés est pourtant essentielle car la modification de ceux-ci empêche la réplication du virus de la rougeole. Cette zone de la chaîne protéique pourrait constituer une nouvelle cible pour traiter l’infection par la rougeole, voire d’autres virus de la même famille très dangereux pour l’Homme. Ces résultats sont publiés dans Science Advances le 22 août 2018.

L’épopée de la découverte des neutrinos

Des physiciens français organisent la toute première conférence internationale sur les grandes étapes de la recherche sur les neutrinos. Le CEA, le CNRS et l’Université Paris-Diderot vous invitent à cette belle occasion de rentrer dans l’intimité de ces particules fantômes qui nous assaillent et nous traversent de toutes parts sans que nous en ressentions le moindre frémissement.

En savoir plus  ? Cliquez là.

Pourquoi perdons-nous conscience lors d'une anesthésie générale ?

À l’état conscient, différentes aires du cerveau, même non connectées anatomiquement, peuvent fonctionner en phase, grâce au phénomène de « réverbération » de l’information dans le cerveau. C’est cette propriété qui est bloquée sous anesthésie générale.

Pages