Urbal ou comment identifier les impacts d’une innovation sur la durabilité des systèmes alimentaires

Douze innovations alimentaires dans dix villes du monde sont actuellement passées au crible d’une méthodologie participative d’évaluation de la durabilité. Objectif de ce projet, nommé Urbal, coordonné par le Cirad : fournir aux porteurs de projet, aux bailleurs et aux décideurs une méthode légère et open-source pour caractériser les impacts des innovations sur la durabilité des systèmes alimentaires. Les premiers tests de la méthode, sur trois innovations alimentaires nées à Brasilia, Rabat et Montpellier, sont prometteurs. Ils serviront d’exemples le 10 octobre lors d’une table ronde* organisée en clôture de la réunion des maires du Pacte de Milan à Montpellier.

Les initiatives et innovations dans le domaine de l’alimentation fleurissent aujourd’hui dans de nombreuses villes du monde. Toutes les dimensions des systèmes alimentaires sont concernées, de la fourche à la fourchette. Toutefois il reste difficile pour les porteurs de projet, les décideurs, d’avoir une vision claire de leurs impacts en terme de durabilité. Des batteries d’indicateurs sont certes disponibles. Mais ces outils sont difficilement utilisables dans le cas d’innovations récentes, disposant de peu de moyens.

« Le projet Urbal cherche à élaborer un outil réflexif, facile d’utilisation, basé sur la participation et peu gourmand en ressources », expose Elodie Valette, géographe au Cirad et coordinatrice du projet. L’objectif ? Caractériser et se représenter – plutôt que mesurer – l’ensemble des impacts des innovations sur toutes les dimensions de la durabilité des systèmes alimentaires. « Plus précisément, il s’agit d’identifier des chemins d’impacts, c’est-à-dire des processus par lesquels les innovations produisent des changements pérennes ».

La méthodologie participative Urbal (Urban-Driven Innovations for Sustainable Food Systems) est actuellement testée dans dix villes du monde : Baltimore, Brasilia, Berlin, Cape Town, Hanoï, Milan, Mexico, Montpellier, Paris, et Rabat . « A terme, Urbal pourra accompagner la gouvernance des innovations, la décision de les soutenir ou constituer la première phase d’une quantification des impacts ». La méthode permet en effet d’identifier des impacts possibles ou observés, attendus ou imprévus, voulus ou contre-productifs. Au final, elle facilite le repérage des conditions de réussite, des risques et des points de vigilance dans la conduite des innovations.

Lire le focus sur trois des innovations étudiées à Brasilia (Brésil), Rabat (Maroc) et Montpellier (France).

*Les acteurs du projet Urbal seront disponibles pour répondre aux questions des journalistes le 10 octobre sur le site Saint Charles, à la MSH Sud, à Montpellier à l’issue d’une table ronde qui a lieu de 9h30 à 11h30 sur le thème de la durabilité des systèmes alimentaires.

Pour toute demande d'interview et photo, contactez : presse@cirad.fr

Photo © Buriti Zen

Urbal ou comment identifier les impacts d’une innovation sur la durabilité des systèmes alimentaires
Jeudi 10 Octobre 2019 11:30
MSH Sud
Site de Saint Charles
Montpellier