Chaire Santé publique (2019-2029) : leçon inaugurale de Didier Fassin - L'inégalité des vies

Didier FASSIN, James D. Wolfensohn Professor of Social Science à l’Institute for Advanced Study de Princeton  et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, occupera la chaire Santé publique (année 2019-2020) - voir dossier de presse joint. Une chaire du Collège de France créée en partenariat avec Santé publique France. Il prononcera sa leçon inaugurale le 16 janvier à 18h00 sur le thème L'inégalité des vies.

 

Assister à une leçon inaugurale au Collège de France est une expérience exceptionnelle. L'institution sera heureuse d'accueillir à cette occasion sur son site (11, place Marcelin-Berthelot - Paris Ve) des membres de l'AJSPI. Le nombre de places étant limité et l'affluence importante, nous vous prions, le cas échéant, de bien vouloir signaler = = le plus tôt possible = = votre intention d'y assister en écrivant à presse@college-de-france.fr (prière d'utiliser le mot accréditation en objet). Chaque leçon est suivie d'un temps convivial avec la communauté du Collège de France.

Si vous n'êtes pas à Paris ou indisponible, il sera possible de visionner la leçon en direct sur www.college-de-france.fr, puis en différé dès le 20 janvier. L'enseignement débute le 29 avril (voir dossier de presse).

 

Membre de l’École de sciences sociales du prestigieux Institute for Advanced Study de Princeton et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, Didier Fassin a d’abord reçu une formation de médecin interniste qui l’a conduit, dès le début de sa carrière, à s’intéresser à la santé publique et, en particulier, à ses aspects qualitatifs à travers l’anthropologie et la sociologie.

Conduits sur trois continents, en France, au Sénégal, en Afrique du Sud, en Équateur ou encore aux États-Unis, ses travaux traitent dans une perspective critique des questions morales et politiques dans les sociétés contemporaines. Ils reposent sur une méthode ethnographique rigoureuse fondée sur une présence de longue durée sur des terrains multiples, qui lui a permis d’étudier l’expérience des malades du sida, des personnes détenues, des demandeurs d’asile, des étrangers en situation irrégulière, ainsi que les enjeux autour de la mortalité maternelle, du saturnisme infantile, du traumatisme psychique et de l’action humanitaire. Il a également conduit des enquêtes sur la police, la justice et la prison, afin de mieux comprendre la manière dont on administre et distribue le châtiment.

L’inégalité des vies est l’une des questions récurrentes de l’œuvre très riche de Didier Fassin, qui compte une trentaine d’ouvrages traduits dans huit langues et plus de deux cents publications scientifiques. Renouvelant les perspectives à la faveur d’un dialogue entre philosophie morale, théorie critique et anthropologie, il s’est attaché à proposer une nouvelle intelligibilité du monde social et un nouveau regard sur les politiques de la vie.

Accès à l'agenda et à la diffusion numérique de l'enseignement de Didier Fassin au Collège de France.

 

Photo : Pr Didier Fassin, chaire Santé Publique 2019-2020 (Crédit : Collège de France / Patrick Imbert)

Chaire Santé publique (2019-2029) : leçon inaugurale de Didier Fassin - L'inégalité des vies
Jeudi 16 Janvier 2020 18:00
Collège de France
11, place Marcelin-Berthelot
75005 PARIS