3e anniversaire des Objectifs de développement durable (ODD) : l'IRD rappelle le rôle majeur de la science mondiale

L'atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) sera au cœur des discussions de la 73e assemblée générale des Nations unies qui se tient cette semaine. Une occasion pour l'Institut de recherche pour le développement de rappeler son engagement en faveur des ODD et le rôle majeur de la science mondiale pour les atteindre.

Adoptés en septembre  2015 par les Nations unies, les ODD orientent les politiques de développement et de réponse aux grands enjeux liés aux changements globaux, environnementaux, économiques, sociaux et culturels qui affectent la totalité de la planète.

« Les ODD obligent à une meilleure connaissance du fonctionnement de la planète. C’est grâce à ce que la science a déjà apporté - et à ce qu’elle apportera encore - dans la connaissance des phénomènes en cours comme la désertification, les pertes de biodiversité, les risques émergents, la montée sans précédent des inégalités et les liens de cause à effet qui peuvent se nouer entre ces sujets, que les dirigeants du monde entier se sont donnés ces objectifs et c’est notamment grâce à la science et à l’innovation qu’ils parviendront peut-être à les atteindre ».

Pr Jean-Paul Moatti, Président-directeur général de l’IRD, membre du groupe d’experts de l’ONU chargé du rapport mondial sur le développement durable

Organisme pluridisciplinaire reconnu internationalement, l’IRD inscrit pleinement son action dans le cadre des ODD : cela se traduit notamment dans l’organisation et les objectifs de sa recherche en partenariat avec les pays de la zone intertropicale et méditerranéenne. L’IRD souhaite notamment faire valoir l’importance du questionnement scientifique sur les interactions et/ou compromis entre ODD :

  • Il n’y a pas de définition des ODD sans la science, qui permet d’identifier les chaînes causales complexes qui affectent la dynamique du système terre et le bien-être des populations.
  • Il n’y a pas d’atteinte des ODD sans la science, qui permet de proposer des solutions et des innovations « gagnant/gagnant » face aux changements globaux.
  • Bien qu’universelles, les priorités de mise en œuvre des ODD diffèrent selon les degrés de développement.
  • Le renforcement des capacités des systèmes d’enseignement supérieur et de recherche des pays en développement, en particulier en Afrique, est indispensable, non seulement pour les avancées globales de la connaissance nécessaires aux ODD, mais aussi pour que ces pays disposent d’une expertise propre pour réussir leur mise en œuvre.

Les priorités stratégiques de l’IRD s’inscrivent donc dans la mise en œuvre des ODD, associée à une analyse critique. À cette fin, l’IRD favorise les approches scientifiques interdisciplinaires et intersectorielles autour des ODD comme ses programmes structurants interdisciplinaires en partenariat (PSIP).

Découvrez les actions de l’IRD dans le document « L’IRD : une science engagée pour le développement durable », en PJ. 
MOOC, ouvrage, école d’été, tribunes : découvrez toutes les ressources de l’IRD sur les ODD dans le dossier thématique en ligne « L’IRD et les ODD ».