Vous êtes ici

L’École des Mines de Nantes crée une nouvelle chaire « Risques émergents et technologies : de la gestion technologique à la régulation sociale »

La convention de partenariat signée avec la Région des Pays de la Loire donne naissance à cette nouvelle chaire destinée à fédérer tous les acteurs du territoire – scientifiques, citoyens et pouvoirs publics – autour de la problématique de la gestion des risques induits par le développement technologique et économique. Portée par le département en Sciences Sociales et de Gestion (SSG) de l’Ecole des Mines de Nantes, cette nouvelle chaire privilégie une approche interdisciplinaire en mutualisant les travaux menés dans l’ensemble des départements de recherche de l’école : SUBATECH (nucléaire), Systèmes Energétiques et Environnement et Automatique, Productique et Informatique.

Nos sociétés innovent, créent des richesses, mais doivent dans le même temps affronter de nouvelles menaces induites par les progrès technologiques et les avancées sociétales. Ces risques, parfois diffus et difficilement perceptibles, touchent tout à la fois l’environnement (pollution, réchauffement climatique, accidents nucléaires), la santé (pandémies, exposition aux nanoparticules, aux rayonnements ionisants et aux ondes électromagnétiques) et notre sécurité (protection des données des entreprises et des individus notamment).

La chaire « Risques émergents et technologies, de la gestion technologique à la régulation sociale » souhaite établir un débat public sur ces sujets et développer l’interaction de la communauté scientifique et des acteurs politiques, économiques et citoyens de la Région des Pays de la Loire, partenaire du projet à hauteur de 380 K€ pour une durée de 3 ans.

L’École des Mines de Nantes pilote de la culture et du savoir autour du risque

Portée par le département en Sciences Sociales et de Gestion (SSG), cette nouvelle chaire privilégie une approche interdisciplinaire et s’appuiera largement sur les travaux développés par les autres départements de l’école. La sécurité des données pour le département Automatique, Productique et Informatique, la maîtrise des enjeux industriels, scientifiques et sociétaux liés au nucléaire et des risques induits avec SUBATECH (Mines Nantes, Université de Nantes, CNRS-IN2P3) et enfin, l’expertise en matière d’impact environnemental avec le Département Systèmes Énergétiques et Environnement (DSEE) - UMR GEPEA.

« L’enjeu est d’interroger les frontières et le partage de la gestion du risque entre les parties prenantes, mais aussi de fixer les modalités de régulation du risque entre les pouvoirs publics, le savoir scientifique et la sphère citoyenne », expose Sophie Bretesché, enseignant-chercheur au SSG et animatrice de la nouvelle chaire. Cette ambition passe par l’intégration de ces thématiques à la formation des élèves ingénieurs de l’École des Mines de Nantes, mais aussi par l’organisation d’un réseau scientifique à l’échelle du territoire et la sensibilisation des citoyens dans la prévention et les réponses face à ces risques. Plusieurs actions sont déjà planifiées en ce sens, comme l’organisation de journées thématiques, de débats citoyens ainsi que la venue d’intervenants prestigieux issus d’universités et de grandes écoles nationales et internationales.

À propos de Mines Nantes

L’École des Mines de Nantes est une école d'ingénieurs généralistes qui dépend du ministère de l’Économie, de l'Industrie et du Numérique. Elle a construit son offre de formation en s'appuyant sur ses relations avec le monde de l’entreprise, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Forte d’une riche expérience en ingénierie pédagogique, l'École propose cinq types de diplômes : ingénieur, ingénieur par apprentissage spécialisé en ingénierie logicielle, masters internationaux, doctorat, masters cohabilités. L'École accueille plus de 1000 élèves dans ses différentes formations.

L’école forme des ingénieurs en s’appuyant sur une recherche de pointe.

Ses domaines d’excellence se regroupent en deux grands pôles :

  • Les sciences et technologies de l'énergie et de l'environnement : énergétique, biocarburants, génie des procédés pour l'environnement, physique subatomique fondamentale et nucléaire pour l'énergie, l'environnement, la santé et la société
  • Les sciences et technologies de l'information : informatique, systèmes d'information, automatique, productique, logistique

L’École est organisée en quatre départements de recherche intégrés dans des UMR toutes évaluées A ou A+ :

  •       Département Sciences sociales et de gestion (EA LEMNA)
  •      Département Systèmes énergétiques et environnement (UMR GEPEA)
  •      Département Automatique Productique et Informatique (UMR IRCCYN, UMR LINA)
  •      Laboratoire Physique subatomique et technologies associées (UMR SUBATECH)

Pour en savoir plus : www.mines-nantes.fr

L’École des Mines de Nantes crée une nouvelle chaire « Risques émergents et technologies : de la gestion technologique à la régulation sociale »

Jeudi 17 Mars 2016 8:30
4 Rue Alfred Kastler, 44300 Nantes, France