Vous êtes ici

Le GRAAL et le GIRCOR agissent depuis plus de dix ans pour permettre au plus grand nombre d'animaux de laboratoire de connaître une retraite.

GIRCOR

Depuis plus de 10 ans, le Groupe Interprofessionnel de Réflexion et de Communication sur la Recherche (GIRCOR, 1991) et le Groupement de Réflexion et d’Action pour l’Animal (GRAAL, 1997) agissent en synergie dans l’objectif de permettre au plus grand nombre d’animaux de laboratoire de connaître une retraite à l’issue des protocoles de recherche dans lesquels ils ont été impliqués. L’action conjointe du GIRCOR et du GRAAL, uniquement motivée par le bien-être animal, constitue un modèle de coopération unique et exemplaire en France.

Les candidats à une retraite hors des laboratoires peuvent être, selon les cas, des animaux témoins (ou surnuméraires), des animaux ayant participé à des protocoles expérimentaux n’ayant pas causé de dommages irréversibles, des animaux intégrés à des protocoles interrompus ou encore des animaux provenant d’élevages spécialisés et ne répondant pas aux critères des unités de recherche.

Ayant servi la médecine vétérinaire, la médecine humaine ou encore la recherche fondamentale, le point commun des futurs retraités est de présenter une intégrité physique et comportementale, attestée par les vétérinaires des établissements qui délivrent un certificat vétérinaire de bonne santé, véritable sésame pour leur sortie de laboratoire.

Depuis 2005 et la mise en œuvre par le GRAAL du concept de retraite/rehoming des animaux de laboratoire, plus de soixante-dix unités de recherche ont répondu favorablement à l’action de l’association et volontairement donné vie à ce concept éthique encouragé par la Directive Européenne 2010/63/UE. Grâce aux efforts conjugués du GIRCOR, du GRAAL, des Directions Départementales pour la Protection des Populations et des ministères de tutelle, ce sont plus de 2.500 animaux qui sont aujourd’hui officiellement retraités des laboratoires.

Parmi eux, 1.300 beagles, 110 chevaux, 70 primates (macaques, ouistitis), des centaines d’oiseaux, de poissons, de rongeurs, de NAC et d’animaux de ferme savourent aujourd’hui, auprès de particuliers ou de parcs animaliers une seconde vie après le laboratoire.

Le GIRCOR et le GRAAL entendent poursuivre ce partenariat bénéfique qui enrichit d’un « 4ème R » la règle des « 3R » définie en 1959 par RUSSEL et BURCH (règle visant à minimiser l’inconfort et à réduire le nombre d’animaux utilisés à des fins scientifiques).

Un guide précisant l’organisation de la retraite des animaux de laboratoire va prochainement être publié par le GRAAL et le GIRCOR à l’attention des principaux utilisateurs d’animaux de laboratoire en France. 

________________________


Pour Ivan BALANSARD, président du GIRCOR : « La collaboration entre le GRAAL et le GIRCOR a rendu possible le placement de nombreux animaux de laboratoire dans des structures d’accueil adaptées, une fois les phases d’étude terminées. Cette possibilité de mise à la retraite, souhaitée par les équipes de recherche, demande une expertise et des contacts dont la plupart des établissements de recherche ne disposent pas. Le GRAAL a bien voulu apporter son temps, ses connaissances et ses compétences à cette action. Grâce à lui, et avec l’aide du GIRCOR, la mise à la retraite ou placement des animaux de recherche qui hier était encore une exception, est devenue une pratique courante. »

Pour Marie-Françoise LHEUREUX, présidente fondatrice du GRAAL : « Les années de partenariat qui viennent de s’écouler nous ont permis de confirmer la pertinence et l’efficacité de la collaboration entre le GRAAL, le GIRCOR et les unités de recherche. Cette action, qui permet d’éviter l’euthanasie à tout animal sain pouvant sortir des protocoles expérimentaux, est un puissant vecteur de dialogue entre la recherche et la société civile. Elle constitue également une source de mieux-être au travail pour le personnel des unités de recherche. Le GRAAL est persuadé de la nécessité de poursuivre cette mission de service public à laquelle il affecte une part importante de ses moyens financiers et humains. »

Pour Amélie ROMAIN, responsable de la retraite des animaux de laboratoire au GRAAL : « Le partenariat entre le GIRCOR et le GRAAL permet d’apporter des solutions concrètes aux animaux de laboratoire. En plus de contribuer directement au bien-être des animaux, ces placements sont une opportunité unique d’informer le grand public. Offrir une deuxième vie à ces animaux, qui ont déjà tant donné à l’Homme, est de notre responsabilité commune. L’implication des équipes de recherche et les témoignages d’adoptants reçus chaque jour nous confortent en ce sens. »

 

CONTACTS PRESSE
GIRCOR
Secrétariat 01.40.77.95.93
www.recherche-animale.org
secretariat@gircor.net
https://twitter.com/recherche_anima/
 
GRAAL
Marie-Françoise Lheureux - 06.60.64.55.91
www.graal-defenseanimale.org
rehabilitation@graal-defenseanimale.org
https://www.facebook.com/AssoGRAAL/
https://twitter.com/asso_graal (@Asso_GRAAL)