Vous êtes ici

Quelle place pour les énergies renouvelables ?

Dans le cadre des Défis scientifiques du XXIè siècle, conférence de Claude ACKET, ingénieur des Arts et Métiers et du Génie Atomique.

Les besoins énergétiques ne peuvent qu’augmenter au cours de ce siècle, du fait de l’accroissement de la population mondiale et de la nécessité de procurer plus d’énergie à ceux qui actuellement n’en consomment presque pas.

Comment répondre à des besoins qui vont doubler ou tripler, alors que se profilent déjà des menaces de pénurie sur la plus utilisée des sources d’énergie : le pétrole ? Devrons-nous compter davantage sur le gaz et surtout sur le charbon, tout en sachant qu’il serait bon de limiter leur utilisation pour prendre en compte l’effet de serre et ses conséquences négatives sur notre écosystème ?

Outre les efforts importants d’économie d’énergie que nous devrons faire, ne faudra t-il pas aussi promouvoir des sources énergétiques permettant de sortir du « tout fossile », comme par exemple les renouvelables ?

À ce jour, les renouvelables assurent au niveau mondial environ 13 % des besoins mesurés en énergie finale. Cette fourniture repose essentiellement, d’une part sur la forêt, sous la forme du bois dit « de feu », et d’autre part sur l’hydraulique et sa production d’électricité associée. À ces sources dites classiques viennent s’ajouter, mais encore pour une faible part, celles qui sont regroupées sous le vocable « Nouvelles Énergies Renouvelables », parmi lesquelles l’éolien et le solaire photovoltaïque.

Dans cette conférence, nous nous proposons d’examiner une à une chacune des sources renouvelables en France et dans le Monde, en distinguant les sources de chaleur des sources d’électricité. À partir de leurs situations respectives actuelles, nous verrons leurs évolutions prévisibles, leurs limites, sans omettre de tenir compte de l’aspect coût. Puis nous essaierons, en additionnant toutes ces données, de voir la part que l’ensemble des renouvelables pourrait occuper dans le panier énergétique. Cette part sera-t-elle appelée à devenir importante, prépondérante, ou restera-t-elle, comme à ce jour, relativement faible ?

Quelle place pour les énergies renouvelables ?

Mardi 15 Novembre 2011 14:30 - 16:15
Institut de France - Grande salle des séances
23 quai de Conti
75006 Paris