Vous êtes ici

Rencontre : scientiques et théologiens débattront sur le climat - L'affaire climatique : savoir déchiffrer un signal qui vient de l'avenir.

Collège des Bernardins

Cet évènement, en marge de Our common future under climate change des 7-10 juillet 2015, abordera les enjeux philosophiques et spirituels de l’affaire climatique.

La question cruciale est de réfléchir dès aujourd’hui comment nous pourrons, venant de cultures différentes, séparés par des niveaux de richesse importants tout autant que par des visions différentes de ce qu’est “une bonne société”, trouver les fondements d’une solidarité entre générations qui ne soit ni la préemption du futur par le présent, ni la dictature du futur sur le présent au nom des “lendemains qui déchantent” ?

D’ici à la COP21 en novembre, vont se multiplier alertes  sur le changement climatique et appels à l’urgence de l’action. Est-ce la énième version d’une scène politico-médiatique déjà vue depuis 25 ans sans qu’il y ait une inflexion sensible des émissions de gaz à effet de serre ? Doit-on remercier les scientifiques pour leur diagnostic mais leur dire que, en l’absence de chiffrage crédible de l’ampleur des risques, il faut se centrer sur les urgences que sont le chômage, une pauvreté jouxtant d’immenses richesses, la peur des migrations et la montée des tensions internationales ? Doit-on au contraire se dire que, en raison de l’inertie du système climatique et des systèmes techniques, attendre la fin des controverses scientifiques sur les risques c’est être certain d’agir trop tard et de faire pénétrer l’humanité dans une terre inconnue, celui d’un climat fortement déstabilisé.

Les travaux scientifiques nous alertent, tels des signaux qui viennent de l’avenir, sur les risques de la poursuite de nos modes de développement actuels. Mais ils ne nous donnent pas de feuille de route toute faite et nous devrons décider « hors de toute connaissance de cause ». Nous sommes renvoyés à la façon dont nous exercerons notre liberté pour dessiner, ou pas, un Futur Commun pour une humanité déjà fortement divisée.

20H-21H LES SCIENTIFIQUES LANCEURS D’ALERTE : UN RÔLE PROPHÉTIQUE ?

  • Hervé Le Treut, directeur de l'Institut Pierre-Simon Laplace, CNRS,  LA du GIEC ;
  • Frédéric Louzeau, directeur du Pôle de recherche du Collège des Bernardins ;
  • Nebojsa Nakicenovic, directeur adjoint de l’IIASA (International Institute for Applied Systems Analysis (Laxenburg, Autriche) ;
  • Erika Rosenthal, présidente de Earth Justice.

21H-22H DE L’ALERTE À L’ACTION : LE SENS DE NOTRE COMMUNE RESPONSABILITÉ

  • Jacques Arnould, chargé de mission au CNES, historien des sciences et théologien ;
  • Ottmar Edenhofer, président du Groupe III du GIEC ; 
  • Jean-Charles Hourcade, chercheur au CIRED, directeur de R2DS, LA du GIEC ; 
  • Youba Sokona, South Center (Genève), co-président du Groupe III du GIEC.

Animées par : Dominique Greiner, rédacteur en chef au journal La Croix ; Rachel Mulot, journaliste au magazine Sciences et Avenir.

Rencontre : scientiques et théologiens débattront sur le climat - L'affaire climatique : savoir déchiffrer un signal qui vient de l'avenir.

Lundi 6 Juillet 2015 20:00
Collège des Bernardins
20 rue de Poissy
75 005 Paris